FAQ ENDOTEST®

• ENDOTEST®, comment ça marche ?

Les micro-ARN jouent un rôle important dans des voies biologiques essentielles telles que la différenciation, la prolifération et la mort cellulaire, ou encore le processus d’inflammation. Ils interviennent dans la physiopathologie de nombreuses maladies (diabète de type 2, cancers, maladies cardiovasculaires…). De nombreuse études ont montré qu’il existe un lien direct entre la dérégulation de certains micro-ARN et le développement des lésions d’endométriose 1,2.

ENDOTEST® utilise deux technologies de pointe, le séquençage haut-débit et l’intelligence artificielle pour évaluer, à partir d’un simple prélèvement de salive, l’intégralité du capital humain de micro-ARN (soit environ 2600 micro-ARN) à la recherche d’une endométriose.
Il est capable de détecter tous les types d’endométriose, des formes superficielles aux formes profondes, y compris dans les cas complexes de patientes « discordantes » (femmes ayant des douleurs évocatrices d’endométriose malgré un traitement médical supprimant les règles mais un examen clinique et des examens radiologiques normaux) avec une fiabilité proche de 100%. Il a été validé par le plus large essai clinique jamais réalisé dans ce domaine3.

Les femmes atteintes d’endométriose, subissent aujourd’hui pour la plupart une longue errance médicale (7 ans en moyenne), au cours de laquelle elles multiplient rendez-vous, analyses et examens avant qu’un diagnostic, pouvant nécessiter une intervention chirurgicale, ne soit posé.
L’arrivée d’ENDOTEST® va limiter cette errance médicale et permettre ainsi un diagnostic et un traitement précoces de l’endométriose.  Elle permettra de ralentir voire de stopper l’aggravation des douleurs et des autres symptômes, d’optimiser la prise en charge de l’infertilité et d’améliorer la qualité de vie des patientes.

1- Panir K et al. Hum Reprod Update 2018;24(4):497-515.
2- Dana PM et al. Biomark Med 2020;14(13):1277-1287.
3- Bendifallah S. et al. J Clin Med 2022 ; 11(3):612. https:/ doi.org/10.3390 jcm11030612

• Les micro-ARN, qu’est-ce que c’est ?

Les micro-ARN sont des petits ARN non codants : contrairement aux ARN messagers (aujourd’hui utilisés dans plusieurs vaccins anti-COVID), ils ne sont pas traduits en protéines par la machinerie cellulaire. Leur rôle est au contraire de participer à l’expression des gènes : lorsqu’un micro-ARN se fixe sur sa cible, un ARN messager spécifique, il bloque ou stimule sa traduction en protéines et/ou induit sa dégradation.

Régulation de l’expression des gènes par les micro-ARN (ou miARN)

Les micro-ARN sont également sécrétés dans le milieu extracellulaire au sein de différentes structures de transport qui les protègent des enzymes RNases présentes dans la circulation et leur confèrent une remarquable stabilité. Ces micro-ARN circulants sont retrouvés en quantité variable dans la plupart des fluides biologiques (sang, urine, lait maternel, larmes, salive…).

Les micro-ARN jouent un rôle important dans des voies biologiques essentielles (telles que la différenciation, la prolifération et la mort cellulaire, ou encore le processus d’inflammation) et interviennent dans la physiopathologie de nombreuses maladies (diabète de type 2, cancers, maladies cardiovasculaires…).
Depuis quelques années, des preuves se sont accumulées en faveur de leur implication dans les mécanismes physiopathologiques de l’endométriose. Un lien direct entre la dérégulation de certains micro-ARN et le développement des lésions d’endométriose, a été mis en évidence 2,3.

Le test salivaire ENDOTEST® utilise deux technologies de pointe, le séquençage haut-débit et l’intelligence artificielle pour évaluer, à partir d’un simple prélèvement de salive, l’intégralité du capital humain de micro-ARN (soit 2561 micro-ARN) à la recherche d’une endométriose.
Sa fiabilité est proche de 100%3.

1- Panir K et al. Hum Reprod Update 2018;24(4):497-515.
2- Dana PM et al. Biomark Med 2020;14(13):1277-1287.
3- Bendifallah S. et al. J Clin Med 2022 ; 11(3):612. https://doi.org/10.3390/jcm11030612

• Comment se procurer ENDOTEST® ? Combien coûte-t-il ? Est-il remboursé ?

ENDOTEST®, qui bénéficie du marquage CE conforme au cadre réglementaire européen, sera bientôt disponible dans plusieurs pays d’Europe.

En France, sa mise à disposition des patientes et son prix font actuellement l’objet d’une évaluation par les autorités de santé, en vue de son inscription dans le parcours de soin et de son éventuel remboursement par l’assurance maladie.

• Qu’apporte ENDOTEST® par rapport aux moyens existants de diagnostic de l’endométriose ?

Les examens d’imagerie médicale les plus couramment utilisés sont l’échographie et l’IRM pelviennes. Leurs performances diagnostiques sont satisfaisantes pour certaines formes d’endométriose (kystes ovariens, endométriose profonde) mais insuffisantes pour d’autres (endométriose péritonéale).
Une cœlioscopie, geste chirurgical qui doit être réalisé sous anesthésie générale, peut dans certains cas être nécessaire pour rechercher une endométriose péritonéale.

Les performances du test salivaire ENDOTEST® (sensibilité de 97%, spécificité de 100%, précision diagnostique (AUC) de 98%)1 sont supérieures à celles de tous les autres examens diagnostiques, qu’il s’agisse de l’imagerie médicale (IRM et échographie pelviennes) ou de la coelioscopie. ENDOTEST® permet en outre d’éviter les interventions chirurgicales inutiles, notamment chez les patientes ayant une symptomatologie proche de l’endométriose mais non porteuses de la maladie.

ENDOTEST® constitue ainsi, par rapport aux examens existants, une avancée majeure dans le diagnostic de l’endométriose.
ENDOTEST® n’a cependant pas vocation à remplacer l’imagerie pelvienne (IRM, échographie). L’imagerie médicale reste indispensable, après le diagnostic, pour la description des lésions, leur cartographie, leur classification et pour la définition du pronostic de la maladie.

1- Bendifallah S. et al. J Clin Med 2022 ; 11(3):612. https://doi.org/10.3390/jcm11030612

• ENDOTEST® va-t-il remplacer l’IRM et l’échographie ?

Le test salivaire ENDOTEST® offre aux praticiens confrontés à une patiente présentant des signes d’endométriose la possibilité d’une information rapide, fiable et non invasive pour établir le diagnostic. Il se révèle aussi performant dans le diagnostic des stades précoces, des formes complexes que dans celui des stades avancés de la maladie.

ENDOTEST® n’a cependant pas vocation à remplacer l’imagerie pelvienne (IRM, échographie). Les deux types d’examens sont complémentaires. L’imagerie médicale reste indispensable, après le diagnostic, pour la description des lésions, leur cartographie, leur classification et pour la définition du pronostic de la maladie.

• ENDOTEST® peut-il être réalisé chez des adolescentes ?

L’étude ayant permis la validation d’ENDOTEST® a été réalisée parmi une population de femmes âgées de 18 à 43 ans présentant des douleurs chroniques suggérant une endométriose1. ENDOTEST® n’a pas, à ce jour, été évalué chez les adolescentes.

1- Bendifallah S. et al. J Clin Med 2022 ; 11(3):612. https://doi.org/10.3390/jcm11030612

• ENDOTEST® peut-il diagnostiquer toutes les formes d’endométriose ?

ENDOTEST® permet de détecter les formes superficielles et les formes profondes, y compris dans les cas complexes de patientes « discordantes » (femmes ayant des douleurs évocatrices d’endométriose mais un examen clinique et une imagerie pelvienne normaux), avec une fiabilité proche de 100%1.

1- Bendifallah S. et al. J Clin Med 2022 ; 11(3):612. https://doi.org/10.3390/jcm11030612

• Comment un test salivaire peut-il détecter une maladie qui provient de l’utérus ?

Plusieurs études ont montré l’existence d’un lien direct entre le développement des lésions d’endométriose et la dérégulation, au niveau cellulaire, de petits ARN non codants appelés micro-ARN. Ces micro-ARN jouent un rôle important dans des voies biologiques essentielles telles que la différenciation, la prolifération et la mort cellulaire, ou encore le processus d’inflammation. Ils interviennent dans la physiopathologie de nombreuses maladies (diabète de type 2, cancers, maladies cardiovasculaires…), et notamment dans la physiopathologie de l’endométriose. Ils sont retrouvés en quantité variable dans la plupart des fluides biologiques (sang, urine, lait maternel, larmes…) dont la salive, où ils sont présents à des concentrations élevées.

L’essai clinique prospectif Endo-miRNA1, a évalué les prélèvements salivaires de 200 femmes présentant des douleurs suggérant une endométriose. Il a permis d’explorer, pour chaque prélèvement, l’intégralité du capital humain de micro-ARN (soit 2561 micro-ARN). Grâce à l’utilisation de deux technologies de pointe, le séquençage à haut débit et de l’intelligence artificielle, l’ensemble de ces micro-ARN ont été identifiés, analysés, cartographiés puis quantifiés au regard de leur lien éventuel avec l’endométriose, permettant la mise au point d’un test diagnostique de l’endométriose, ENDOTEST®, basé sur 109 micro-ARN.
Les performances d’ENDOTEST® (sensibilité de 97%, spécificité de 100%, précision diagnostique (AUC) de 98%) sont supérieures à celles de tous les outils diagnostiques actuellement disponibles (notamment IRM et échographie pelviennes).

1- Bendifallah S. et al. J Clin Med 2022 ; 11(3):612. https://doi.org/10.3390/jcm11030612

• Pour diagnostiquer l’endométriose, une prise de sang ne serait-elle pas plus fiable qu’un test salivaire ?

L’essai clinique prospectif Endo-miRNA, a permis d’analyser le microARNome humain afin de distinguer les patientes atteintes d’endométriose des patientes non atteintes, et de mettre au point un test diagnostique basé sur les micro-ARN sanguins et salivaires.

Parmi les 2600 micro-ARN humains connus, 109 micro-ARN impliqués dans la physiopathologie de l’endométriose ont été identifiés dans la salive, et 86 dans le sang, permettant la caractérisation d’une véritable « signature » de la maladie1.

Les performances de cette « signature » pour le diagnostic de l’endométriose se sont avérées quasi identiques dans la salive et dans le sang : sensibilité de 96,7%, spécificité de 100%, précision diagnostique [AUC] de 98,3% dans la salive ; sensibilité de 96,8%, spécificité de 100%, AUC de 98,4% dans le sang. Ces résultats témoignent de la robustesse et de la reproductibilité de la méthode employée1.

Néanmoins, la salive offre une meilleure concentration en microARN et de meilleures conditions de stabilité que le sang. De plus , le prélèvement salivaire est non invasif alors que le prélèvement sanguin nécessite une logistique complexe de conservation et de transport.
L’idée d’un test diagnostique salivaire de l’endométriose a donc naturellement prévalu sur celle d’un test sanguin.

1- Bendifallah S. et al. J Clin Med 2022 ; 11(3):612. https://doi.org/10.3390/jcm11030612

• L’étude qui a permis de valider ENDOTEST® a été réalisée sur 200 patientes. Est-ce suffisant ?

Plusieurs études préliminaires portant sur moins de 100 patientes ont, depuis quelques années, démontré l’intérêt des micro-ARN dans le diagnostic de l’endométriose.
Cependant, en raison de limites méthodologiques (nombre de patientes limité, absence d’inclusion de toutes les formes d’endométrioses ) et technique (quantité restreinte de micro-ARN évalués sans un séquençage haut débit) aucune de ces études n’a permis de mettre au point un test diagnostic de l’endométriose suffisamment performant dans le sang et encore moins dans la salive 1,2,3.

L’étude Endo-miRNA4 s’est distinguée des précédentes par son approche holistique, visant à évaluer d’emblée, pour chaque patiente, l’intégralité du capital humain de micro-ARN (le microARNome), soit 2600 microARN.
Cette approche a été rendue possible par l’utilisation de 2 technologies de pointe :
Le séquençage à haut débit, qui a permis l’acquisition simultanée de données relatives à des millions de fragments d’ARN pour chaque prélèvement
­- L’intelligence artificielle, associée au machine learning, qui a permis d’analyser et d’exploiter le très grand volume de données généré par le séquençage à haut débit et de générer une signature diagnostique de l’endométriose dont la fiabilité est proche de 100%.

Le très grand nombre de variables généré pour chaque patiente a permis de limiter la taille de la cohorte à 200 patientes, parmi lesquelles toutes les formes d’endométriose étaient représentées, tout en conservant des données statistiquement robustes. Cette approche se distingue de celle d’une étude classique (basée sur une grande cohorte de patientes mais un nombre limité de variables), par sa capacité à appréhender, grâce au pouvoir de modélisation de l’intelligence artificielle, la complexité physiopathologique de l’endométriose et la diversité de ses phénotypes.

L’étude Endo-miRNA, constitue ainsi l’essai prospectif le plus important à ce jour toutes spécialités médicales confondus, en nombre de patientes, en nombre de micro-ARN et en nombre de prélèvements réalisés (n=200 pour le sang et n=200 pour la salive), pour évaluer un test diagnostique de l’endométriose basé sur les micro-ARN.
Cette étude a fait l’objet de plusieurs publications dans des revues scientifiques internationales à comité de lecture4,5.

1- Panir K et al. Hum Reprod Update 2018;24(4):497-515.
2- Dana PM et al. Biomark Med 2020;14(13):1277-1287.
3- Moustafa S et al. Am J Obstet Gynecol 2020;223(4):557.e1-557.e11
4- Bendifallah S. et al. J Clin Med 2022 ; 11(3):612. https://doi.org/10.3390/jcm11030612
5- Dabi Y. et al. Diagnostics (Basel) 2022 ; 12(1):175. https://doi.org/10.3390/diagnostics12010175

• Quelle est la fiabilité d'ENDOTEST®

ENDOTEST® possède une sensibilité de 96,7%une spécificité de 100%, et une précision diagnostique (AUC) de 98,3%1.
Ces performances diagnostiques sont supérieures à celles de tous les outils diagnostiques actuellement disponibles (notamment IRM et échographie pelviennes).

1- Bendifallah S. et al. J Clin Med 2022 ; 11(3):612. https://doi.org/10.3390 jcm11030612

• ENDOTEST® peut-il se tromper ?

La sensibilité d’un test diagnostique désigne le pourcentage de personnes malades qui seront identifiés comme telles par le test (personnes malades dont le test sera positif).
La spécificité d’un test diagnostique désigne le pourcentage de personnes NON malades qui seront identifiées comme telles par le test (personnes NON malades dont le test sera négatif).

Compte tenu de son haut niveau performance diagnostique (sensibilité de 96,7%, spécificité de 100%)1 et de la prévalence de l’endométriose dans la population (environ 10%), les résultats d’ENDOTEST® sont très fiables.
Il est néanmoins impossible d’exclure l’existence de rares cas de résultats erronés, qu’il s’agisse de faux négatifs (patientes ayant un test négatif alors qu’elles sont malades) ou de faux positifs (patientes ayant un test positif alors qu’elles ne sont PAS malades).

1- Bendifallah S. et al. J Clin Med 2022 ; 11(3):612. https://doi.org/10.3390/jcm11030612

• A quelles femmes s’adresse ENDOTEST® ?

ENDOTEST® s’adresse à toutes les patientes présentant des douleurs chroniques évocatrice d’une endométriose.
ENDOTEST® permet de détecter les formes superficielles et les formes profondes, y compris dans les cas complexes de patientes « discordantes » (femmes ayant des douleurs évocatrices d’endométriose mais un examen clinique et une imagerie pelvienne normaux), avec une fiabilité proche de 100%1.

1- Bendifallah S. et al. J Clin Med 2022 ; 11(3):612. https://doi.org/10.3390/jcm11030612

Si vous êtes un professionnel de santé et que vous souhaitez être averti de la mise à disposition du test, vous pouvez renseigner votre adresse email ici :

• Quand ENDOTEST® sera-t-il disponible ?

ENDOTEST®, qui bénéficie du marquage CE conforme au cadre réglementaire européen, sera bientôt disponible dans plusieurs pays d’Europe.

Si vous êtes un professionnel de santé et que vous souhaitez être averti de la mise à disposition du test, vous pouvez renseigner votre adresse email ici :

• En pratique, comment faire le test ?

ENDOTEST® est très simple : les patientes réalisent elles-mêmes le prélèvement de salive au moyen d’un kit d’auto-prélèvement.
Le kit doit ensuite être renvoyé au laboratoire dans l’enveloppe préaffranchie fournie.

Le résultat du test est disponible en quelques jours. Sa fiabilité est proche de 100%1.

1- Bendifallah S. et al. J Clin Med 2022 ; 11(3):612. https://doi.org/10.3390/jcm11030612

• Je voudrais disposer de ce test immédiatement, est-ce possible ?

ENDOTEST®, qui bénéficie du marquage CE conforme au cadre réglementaire européen, sera bientôt disponible dans plusieurs pays d’Europe.

En France, sa mise à disposition des patientes et son prix font actuellement l’objet d’une évaluation par les autorités de santé, en vue de son inscription dans le parcours de soin et de son éventuel remboursement par l’assurance maladie.

Si vous êtes un professionnel de santé et que vous souhaitez être averti de la mise à disposition du test, vous pouvez renseigner votre adresse email ici :

• ENDOTEST a-t-il fait l’objet d’une validation scientifique ?

ENDOTEST®, est validé par l’essai Endo-miRNA1, le plus large essai clinique évaluant l’intérêt des micro-ARNs pour le diagnostic de l’endométriose.

Cette étude a donné lieu à plusieurs articles, publiées dans des revues scientifiques internationales à comité de lecture.

1- Bendifallah S. et al. J Clin Med 2022 ; 11(3):612. https://doi.org/10.3390/jcm11030612

Retrouvez les études scientifiques ici.

• ENDOTEST® dispose-t-il d'une certification ?

Conformément à la réglementation en vigueur, ENDOTEST® dispose un marquage CE (Dispositif Médical In Vitro DM DIV Hors annexe II).
De plus, ZIWIG respecte la norme ISO 13485 – exigences des systèmes de management de la qualité pour l’industrie des dispositifs médicaux.

• Dans quel pays ENDOTEST® est-il disponible ?

ENDOTEST® sera disponible prochainement dans les pays d’Europe, d’Amérique du Nord et du Moyen Orient.